J’raconterai pas de salades sur le coup de foudre et ces fadaises… Personne ne me croirait et ça serait avec raison N’empêche qu’elle avait de l’allure, une belle prestance, un port de tête parfait, une chevelure pas trop chargée qui tombait avec grâce sur ses épaules, un visage qui tenait dans un ovale parfait, telephone gay, en bref, un charme rare.Mon intérêt dégringola soudainement lorsqu’elle m’avoua que j’avais beaucoup de talent… Bien sûr que j’ai du talent ! C’était pas une nouvelle de toute première fraîcheur ! Personne ne me croirait si je prétendais avoir répondu ça ; pourtant c’est ce que je fis.